Henri Marret

Zone de Texte: Œuvres intimes: Aquarelles & Huiles

Soir Calme

 Huile sur toile vers 1935  H92 x L88 cm

Exposée en 1957 au Salon de la Société Nationale des Beaux Arts N°654

Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Aquarelle et mine de plomb sur papier

8 juillet 1930 – Localisée, datée, signée, bas droite

Paysage sous la neige

 Première huile d’Henri Marret - datée Mars 98 (1898) bas gauche

Le Croisic, chalutier à marée basse vers 1908

Aquarelle 

Portrait de Geneviève Marret

 première fille du peintre

Huile sur toile

Pichet blanc et corbeille de fruits

Etude pour la réalisation d’une fresque - Gouache

Pichet blanc aux fleurs et corbeille de fruits

Etude pour la réalisation d’une fresque - Gouache

Maison au bord de la falaise

Aquarelle ( 40 x 51 cm )

Datée 1908 Signée H.Marret coin bas gauche

L’Île d’Yeu

Huile sur carton

Nuages sur la Sainte Baume - 1935

Huile sur toile

Bédouin assis- vers 1905

Huile sur carton - Cachet de l’atelier au dos

H 22 x L 19 cm

Zone de Texte: Lérat vers 1909 -  Aquarelle ( 32 x 48 cm ) n.s marquée Lérat au dos
Œuvre souvent exposée aux Salons de la Société Nationale des Beaux Arts
Et en  2005 au Musée des Beaux Arts de Pont-Aven

Le Port de la Meule

Aquarelle

Thoniers à Port-Joinville

Aquarelle

Marée basse- Le Croisic - 1908

36 cm x 54 cm - Signée datée coin bas droit

Exposée en 1909 au Salon de la Société Nationale des Beaux Arts N°1512

© FNAC 2238– mise en dépôt au Musée des Beaux Arts de Tours

Les Petites dalles- 27 septembre 1933

Aquarelle- localisée datée coin bas droit

Carnets de croquis

Quatre pages de croquis aquarellés - 1919

Paysage de la région de Deva - 1938

Huile sur toile - signée coin bas droit

Etude de fresque pour les bureaux des Tréfileries du Havre à Paris

Huile sur toile - 1923 - détail

La passion de peindre

Coupe de bois dans la forêt

Huile sur toile - vers 1905

Paysage de Provence

Huile sur toile - 1909

Le vieux pont de Poissy

Huile sur toile - vers 1919 - signée coin bas gauche

Quelques aquarelles

Bestiaux s’abreuvant - 1902

Huile sur toile

Double signature

Signée et datée 1902 coin bas gauche et signée coin bas droit

H100 x L 160 cm ( hors cadre)

 

La toile ci-contre nommée « Bestiaux s’abreuvant » a été peinte par Henri Marret après un voyage au Maroc en 1902.

 

Curieusement, il reste peu de traces artistiques de ce voyage. Les trois autres œuvres connues sont:

· Scène de corrida -  1902  (lithographie)

· Rade de Tanger, embarquement des Taureaux - 1905 (*)

· Soleil morne route de Tétouan - 1906

 

Après l’exposition de cette toile au Salon de Versailles en 1902 un  critique d’art vit un virage « Orientaliste» dans l’œuvre de Marret.

 

 L’avenir ne confirma pas cette analyse.

 

Cette toile est la troisième œuvre exposée par Henri Marret

Femmes de marins battant du blé - 1902

Huile sur toile

Signée et datée coin bas droit

Collection Musée d’Art et d’Histoire d’Avranches

Don des descendants de Henri Marret

 

Cette toile deuxième œuvre exposée par Henri Marret  a été exposée pour la première fois au Salon des Artistes de Paris en 1902.

Premières huiles - Deux des trois  premières toiles exposées par  Henri Marret

Huiles:

 

Dès sa toute jeunesse Henri Marret s’est essayé à la peinture à l’huile.

 

Sa première huile connue (ci contre) est un paysage de neige daté de 1898, Henri Marret avait alors 20 ans.

 

Dès 1902, sa production le rapproche du groupement informel de peintres dénommé « Les Nabis», qui dans les années 1890 regroupe des peintres tels Paul Sérusier, Vuillard,  Charles Cottet, Lucien Simon ou Dauchez.

 

Les œuvres de ces peintres se caractérisent par un gout évident pour des compositions fortes s’opposant ainsi à la suggestion des formes de l’impressionnisme. Les huiles sur toile de Henri Marret seront fortement marquées par ce mouvement Nabi (voir ci-dessous)

 

Les deux œuvres présentées ci-contre à gauche permettent de constater l’évolution de l’artiste entre une huile de première jeunesse  « Paysage sous la neige » et une toile réalisée quand Henri Marret était âgé de 57 ans « Soir calme »  .

Aquarelles:

 

Henri Marret plus souvent connu en tant qu’artiste ayant travaillé sur commande a aussi réalisé, pour lui même, une grande quantité d’autres œuvres en utilisant bien souvent la technique de l’aquarelle qui se prête si bien à la saisie de l’instant. Henri Marret peignait beaucoup, sa fille Denise déclare que « lors de son séjour espagnol, son père dessinait tous les jours, fébrilement »

 

Les aquarelles d’Henri Marret peuvent être considérées comme des carnets de voyage ou carnets de vacances dans lesquels l’artiste a noté ses impressions, ou comme des carnets de route retraçant ses itinéraires en France, en Espagne au Maroc ou en Italie.

 

Ces œuvres aux tonalités franches, bien souvent créées du premier jet nous font pénétrer dans l’intimité du peintre, son vécu de l’instant, son appropriation d’un lieu, d’un paysage.

Elles expriment la grande sensibilité de l’artiste. Sensibilité qui se manifesta dès son plus jeune âge.

 

L’œuvre présentée ci-dessus réalisée vers 1909 lors d’un voyage que fit Henri Marret dans la presqu’île Guérandaise représente le port naturel de Lérat ( Piriac sur Mer en Loire Atlantique).

 

L’aquarelle de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) , plus tardive permet de voir l’évolution de l’artiste. Progressivement, les paysages supplantent  les scènes de genre et la présence humaine au fil des ans devient suggérée par une silhouette voir absente comme dans l’aquarelle ci-contre.

 

Quelques huiles

Bédouin assis

 détail

(*) La toile « Rade de Tanger » a été retrouvée en 2012 exposée au musée de Poznan. Voir le lien

Vieux toits

Huile sur toile signée H.Marret coins bas gauche

L 60 x H 48 cm

Exposée à Asnières - Salon des Beaux Arts de 1935

Trois bretonnes

Huile sur toile

L 140 x H 90 cm

 

Etiquette située au dos du tableau ci-dessus

Fresques & Gravures

Œuvres d’Art sacré

Oeuvres

profanes

Témoin de la guerre

Illustration de livres

Expositions dédiées